Découvrez le premier site (Vidéo / Audio / Actu) consacré aux mystères de l'espace et de l'univers aux états modifiés de conscience et à la parapsychologie

Regardez et écoutez BTLV gratuitement et sans engagement pendant 7 jours
+3000H d'émissions pour donner du sens à sa vie
Je découvre maintenant

7 janvier 2018 : Le 7 janvier 1948, le capitaine de l’US Air Force Thomas F. Mantell fut victime d’un accident après une course poursuite avec un ovni. Cet événement fut très médiatisé à l’époque on le surnomma l’incident de Mantell.

Ce 7 janvier vers 13 h plusieurs dizaines de témoins signalent la présence d’un objet long, rond, de grande taille près de Madisonville dans le Kentucky, l’objet non identifié se dirigeant vers le sud lentement.

« J’ai vu la chose ! Ça a l’air métallique et c’est énorme ! »

Mantell meurt mystérieusement dans le ciel au sud de Fort Knox. Mais avant que sa radio n’arrête d’émettre, il enverra un étrange message à la base aérienne de Godman. Les hommes qui l’ont entendu ne l’oublieront jamais.

Dans la Godman Field Tower (tour de contrôle), un groupe d’officiers de l’US Air Force scrute fixement le ciel de l’après-midi. Pendant un instant, quelque chose brille à travers les nuages au sud de la base. Bien au-dessus du terrain, trois chasseurs P-51 grimpent rapidement en direction du sud. L’horloge affiche 14 h 45.

ILS NE PEUVENT RIEN FAIRE

Le colonel Guy Hix, le commandant, pose lentement ses jumelles. Si l’objet est encore là, les nuages ​​le cachent. Tout ce qu’ils peuvent faire, c’est attendre.

La première alarme viendra de Fort Knox, l’Air Force reçoit une information de la police de l’État. Un énorme objet brillant aurait été vu dans le ciel, se déplaçant vers Godman Field. Des centaines de gens surpris l’ont vu à Madisonville, à quatre-vingt-dix milles de là. Trente minutes plus tard, il est sur la base.

Le colonel Hix observe les hommes dans la tour. Ils ont tous l’air sonné. Chacun de ces hommes a vu l’objet, quand il a tourné au sud du champ. Même à travers les nuages ​​fins, son éclat rouge intermittent leur a laissé entrevoir une mystérieuse source de pouvoir. Quelque chose en dehors de leur compréhension.

C’est Woods qui estimera sa taille. Hix secoue la tête. C’est incroyable. Mais quelque chose les nargue au-dessus de Godman Field. Le haut-parleur, réglé sur les P-51, se met à transmettre.

« Capitaine Mantell à la tour Godman…

Le ton de voix du chef de vol est tendu.

« J’ai vu la chose ! Ça a l’air métallique – et c’est énorme ! »

Le CO et Woods se regardent l’un l’autre. Personne ne parle.

« La chose commence à grimper, » dit rapidement Mantell. « Il est midi, je fais la moitié de ma vitesse, je vais essayer de me rapprocher.

MANTELL REPREND CONTACT

Cinq minutes plus tard, Mantell reprend le contact. L’étrange objet métallique a accéléré, faisant maintenant 360 ou plus.

15 h 8, l’équipier de Mantell communique. Lui et l’autre pilote ont vu l’objet. Mantell a pris de l’altitude, ils ne l’ont plus en visuel, perdu dans les nuages.

Sept minutes passent. L’ambiance est extrêmement tendue dans la tour de contrôle. Puis, à 15 h 15, Mantell communique rapidement.

« Il est encore au-dessus de moi, il va plus vite que moi, je vais jusqu’à vingt mille pieds, si je ne m’en rapproche pas, j’abandonne la poursuite. »

Ce sera son dernier rapport.

Mantell ne répondant plus à la tour de contrôle, un de ses pilotes commence les recherches. Grimpant à 33 000 pieds, il vole à cent milles au sud. Mais l’objet que Mantell poursuivait a disparu.

Traduction libre et partielle de Pascal Fechner Directeur National MUFON France , tirée de Flying Saucers Are Real du Major Donald Keyhoe

François Deymier (btlv.fr)