fbpx

(INSOLITE) Morte pendant 45 minutes, une américaine revient à la vie sans aucune séquelle

20 septembre 2021 — Victime qu’une crise cardiaque, une habitante de Baltimore aux États-Unis, est restée morte pendant près d’une heure, ce qui constitue un véritable record ! Elle a été ramenée à la vie grâce à une réanimation cardio-pulmonaire intensive.

UN CHOC ÉMOTIONNEL ?

Selon CBS , Kathy Patten était sur le terrain de golf lorsqu’elle a reçu un appel et a appris que sa fille, Stacey allait accoucher. La femme s’est rendue immédiatement  à l’hôpital pour voir sa fille et  c’est en arrivant à la clinique qu’elle a eu une crise cardiaque.

Pendant 45 minutes,  Kathy Patten  est resté  dans un état de mort clinique,  plus  de battement de cœur, plus  de pouls, pas même la moindre respiration. La réanimation cardio-pulmonaire intensive a « ressuscité » la mère, et c’est dans le même hôpital, que  sa fille a donné naissance à une petite fille. Un accouchement de 39 heures qui c’est mal commencé,  puisqu’elle a du subir une césarienne, mais qui fort heureusement s’est bien terminé.

UN RÉTABLISSEMENT MIRACULEUX

Selon les médias locaux , Kathy  Patten s’est complètement rétabli, ce qui est extrêmement rare. Selon une étude de 2018 publiée dans  The American Journal of Emergency Medicine , seulement 10,6 % environ des personnes mortes cliniquement sont par la suite sorties de l’hôpital, bien que ces chiffres varient en fonction de la gravité et de la durée de l’incident.

De plus, il est fort probable qu’après un arrêt cardiaque, une personne ne soit pas en mesure de se rétablir complètement et de reprendre une vie normale. La mort clinique est souvent catastrophique pour le cerveau, provoquant des dommages irréversibles.

« C’est finalement à cause de la naissance  d’Alora que ma mère est ici et qu’elle se trouve au bon endroit au bon moment », explique  Stacey.

« Vous nous avez appris ce que signifie vivre. Vous nous avez appris ce que signifie ne pas abandonner a déclaré le Dr Dov Frankel, l’un des médecins réanimateurs. Que ce soit la médecine moderne ou une puissance supérieure, il y a quelque chose qui guide cette famille.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) La sonde Lucy est partie aujourd’hui à la conquête des astéroïdes de Jupiter

16 octobre 2021 – La sonde Lucy de la NASA est partie ce matin depuis Cap Canaveral en Floride. Elle se dirigera vers les astéroïdes troyens de Jupiter, corps célestes gravitant autour du Soleil sur la même orbite que celle de la géante gazeuse.

La sonde Lucy voyagera durant six ans avant d’effectuer la majorité de ses observations entre 2027 et 2033. Son but sera d’étudier les astéroïdes troyens, afin de déterminer leur origine et de confirmer ou invalider le modèle de Nice, expliquant la disparité des corps célestes à l’origine de la formation du système solaire. Les astéroïdes troyens sont des astéroïdes qui se situent à des points stables autour de Jupiter, ils sont situés à plus de 700 millions de kilomètres du soleil et ce sera la première fois qu’ils vont être survolés par une mission spatiale. Une fois arrivée à destination, la sonde pourra commencer à étudier ces objets célestes dont la composition, la densité, la forme permettront par exemple d’en savoir plus sur l’évolution de l’agencement des planètes autour de notre soleil. Les astronomes espèrent que l’étude de ces astéroïdes leur permettra de mieux comprendre la naissance de notre système solaire.

UNE SONDE PORTEUSE D’UN MESSAGE À DESTINATION DE NOS DESCENDANTS

En plus de permettre l’étude des astéroïdes de Jupiter, la sonde Lucy servira aussi de capsule temporelle spatiale à destination de nos descendants.  De fait, elle contiendra des écrits de penseurs majeurs ainsi qu’un schéma de la position exacte des planètes le jour du lancement de Lucy. Le parcours de la sonde a été étudié afin de la rendre facilement accessible pour des descendants disposant d’une technologie largement supérieure. En effet, à la fin de sa mission en 2033  Lucy suivra la même orbite que les astéroïdes troyens autour du soleil ce qui signifie qu’elle pourrait errer dans cette orbite  pour des centaines, des milliers voire des millions d’années. De cette façon, les chercheurs espèrent que la sonde Lucy deviendra une relique archéologique qui pourra être récupérée par des descendants ayant la capacité de voyager jusqu’à Jupiter. Cependant nos descendants auront-ils le temps d’atteindre un tel niveau de technologie avant que l’humanité ne disparaisse est une question que l’on peut se poser.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-21T12:43:08+02:0020 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser