fbpx
x

(PARANORMAL) Dans une chambre d’hôtel des jouets bougent tout seuls (VIDEO)

26 mai 2021 — Une vidéo des plus étranges nous a été communiquée. Elle montre la chambre d’un hôtel qui serait « hanté ». L’établissement situé dans la ville de Seguinau Texas et construit en 1840, fut le lieu d’un incident particulièrement horrible en 1874. Cette année-là, une petite fille y été assassinée par un inconnu avec une hache. Depuis, on pense que l’esprit de la jeune fille, nommée Emma, ​​est resté à l’hôtel et, qu’au fil du temps, il s’est manifesté de différentes manières. C’est dans tous les cas, ce que semble montrer la vidéo en question enregistrée dans l’une des chambre de l’hôtel Magnolia. On peut y voir des jouets qui bougent d’eux-mêmes et un ombre noire passant devant la porte.

AUTRES MANIFESTATIONS

Comme on peut le voir sur les images, des détecteurs de mouvements s’allument et clignotent rapidement alors qu’un ombre noire entre dans la pièce avant de disparaître sous une table. D’autre part, on peut observer le coin droit d’une robe, posée sur un mannequin, se soulever alors même qu’aucune fenêtre n’est ouverte. Pour la propriétaire de l’hôtel Erin Ghedi il ne fait aucun doute que c’est le résultat de la visite du fantôme de la petite fille : « C’est la chambre de nos enfants où l’esprits d’Emma qui hante les lieux aime s’amuser à cause de tous les jouets……c’est elle qui aime faire rouler la balle ».

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

Voici une caméra qui fait la taille d’un grain de sel

1er décembre 2021 – Prendre une photo du bout d’un doigt. Des chercheurs de Princeton et de l’Université de Washington ont développé un appareil photo gros comme un grain de sel.

Les nano-caméras existent déjà. Mais elles fournissent souvent des photos avec une basse qualité. Cette nouvelle caméra arrive à produire un rendu très correct… Alors qu’elle est plus de 500 000 fois plus petite qu’un appareil photo classique.

La méta surface fait la taille d’un grain de sel. Crédit : Princeton University

Comment ça marche ? Le dispositif s’aide de l’informatique et d’une nouvelle technologie appelée « méta surface ». Vous voyez, dans un appareil photo ordinaire, l’objectif, qui fait converger le rayon lumineux vers un capteur. 

Ici, on a une surface d’un demi-millimètre de large et pourvue de 1,6 million de petits cylindres disposés en cercle. Chaque cylindre a sa propre conception et fonctionne comme une antenne optique. Grâce à l’apprentissage automatique, tous ces poteaux arrivent à concevoir une image en haute qualité et en couleurs ! 

La méta surface s’affranchit également d’autres contraintes connues par d’autres nano-caméras. Par exemple, les distorsions optiques sont facilement supprimées et la caméra fonctionne très bien dans un milieu naturel. En effet, les micro-caméras ne peuvent fonctionner que dans des conditions très particulières, avec un laser par exemple dans un laboratoire afin de produire une image de bonne qualité. 

À gauche, une photo prise par une nano-caméra classique, à droite, celle développée par les chercheurs. Crédit : Princeton University

Bon, et tout ça, à quoi ça sert ? Cette caméra peut avoir de nombreuses applications dans le domaine médical. On pourrait l’introduire dans le corps humain afin de diagnostiquer et traiter des maladies. 

Sources : Trust My Science et Princeton University

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-05-27T09:52:25+02:0026 mai 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser