fbpx

(RECORD) Qui a le plus gros QI du monde ?

15 janvier 2021 – Terence Tao est – si on se base sur le QI – l’homme le plus intelligent de la planète, avec un quotient intellectuel de 230 : un record ! Ce mathématicien Australien de 45 ans dépasse donc largement le QI moyen (100) et de celui d’Albert Einstein évalué à 160. Terence Tao aurait appris à lire, seul, à partir de 2 ans alors qu’il passait son temps devant la télé à regarder les programmes des débuts des années 80.

Appelé le Mozart des Maths et lauréat de la médaille Fields en 2006, il a élucidé, grâce à des résultats d’un travail collaboratif, « la conjecture de la discrépance » alors que ce problème mathématique bloquait les spécialistes depuis 80 ans ! Après avoir été doctorant à l’université de Princeton , Terence Tao est devenu professeur de mathématiques à l’université de Californie à Los Angeles (UCLA). Ses spécialités : l’analyse harmonique, les équations aux dérivées partielles, la théorie analytique des nombres, et la théorie des représentations et la combinatoire.

LE QI EST-IL LA SEULE PREUVE DINTELLIGENCE ?

Dans un précédent article, nous avions vu qu’il y avait des personnes avec un  cerveau gauche normopensant ou cerveau droit surefficient. Beaucoup de psychologue étudient, en effet, d’autres types d’intelligence que celles évaluées dans les tests de QI : la créativité, l’intelligence émotionnelle ou relationnelle et même le sens de l’humour. Pour l’instant, les tests actuels n’évaluent que l’aptitude à l’analyse, à la logique et à la compréhension. Pour autant, d’après Nicolas Gauvrit, psychologue et mathématicien, plus de 100 ans après qu’ils aient été inventé, ces tests semblent être une valeur sûre pour évaluer l’intelligence d’une personne en particulier. Par ailleurs, d’après une étude réalisée sur des Écossais à 11 ans et à leurs 60 ans, le QI semble être stable tout au long de la vie. C’est rassurant pour nos vieux jours. En revanche, si il n’y a pas de différence de QI au cours de la vie, y’en a-t-il une en fonction du genre ? Les femmes et les hommes ont-t-ils les mêmes chances à un test de QI ? Vous trouverez des réponses dans cet article de la rédaction btlv.fr : hommes et femmes ont le même cerveau qui possèdent les mêmes capacités.

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(MYSTÈRE) Des internautes découvrent un message secret dans le parachute du rover « Perseverance »

24 février 2021 – Des détectives du web affirment avoir réussi à décoder un message secret, caché dans les motifs du parachute qui a aidé le rover « Perseverance », de la NASA à atterrir en toute sécurité sur Mars.

Les utilisateurs des réseaux sociaux Reddit et Twitter ont remarqué que le motif rouge et blanc sur le parachute avait l’air d’avoir été ajouté délibérément. Certains internautes ont alors émis l’hypothèse qu’il pourrait s’agir d’un code secret. Un code se servant de l’écriture informatique binaire. Afin de vérifier cela, ils ont choisi d’interpréter le sens du motif, en remplaçant ses parties rouges par le chiffre 1, le blanc représentant le zéro.

Photo de l’intérieur du parachute, prise par le rover Perseverance. ©NASA

UNE PHRASE SIGNÉE THEODORE ROOSEVELT

A partir de photos prises à l’intérieur du parachute, les internautes affirment que l’expression « osez des choses grandioses » (« dare mighty things ») utilisée comme devise par le centre de recherches spatiale de la NASA : le « Jet Propulsion Laboratory » ; a été codée sur l en utilisant un motif représentant des lettres sous forme de code informatique binaire.

Cette phrase est extraite d’un discours prononcé par le président américain Theodore Roosevelt, en 1899 dans lequel il affirme qu’«il vaut mieux oser des choses grandioses, remporter des triomphes glorieux, plutôt que de se ranger parmi ces pauvres esprits qui ne jouissent ni ne souffrent beaucoup, car ils vivent dans un crépuscule gris qui ne connaît ni victoire ni défaite. »

Chacun des anneaux concentriques du motif du parachute représentent un des mots du message secret. Les zéros et les uns doivent être divisés en morceaux de 10 caractères, auxquelles il faut rajouter 64, afin d’obtenir le code ASCII (norme informatique de codage de caractères), de chaque caractère.

Par exemple, sept bandes blanches, une bande rouge et deux autres bandes blanches représentent 0000000100, le code binaire binaire pour le chiffre. En ajoutant, 64 à ce résultat, cela donne 68, le code ASCII correspondant à la lettre D, en majuscules.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-01-15T15:15:21+01:0015 janvier 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser