fbpx

(ESPACE) Pour le théoricien des cordes Michio Kaku : tendre la main aux E.T serait une idée dangereuse

6 avril 2021 — Si en juin prochain, le Pentagone américain va déclassifier un rapport sur les ovnis et la vie extraterrestre, nous nous demandons tous à quoi faut-il s’attendre. Soit la vie E.T est une réalité bien connue des principaux gouvernements de la planète, soit toute cette agitation va accoucher d’une souris. L’histoire nous montre que la deuxième option semble la plus plausible. Toutes les commissions qui furent mises en place depuis les années 1960 ont toujours provoqué l’enthousiasme avant de décevoir les ufologues du monde entier. En juin prochain, même si de nombreuses déclarations, comme celles de l’ancien directeur du renseignement américain John Ratcliffe sur Fox News en mars dernier, nous annoncent des révélations, il faut s’attendre à être déçu car comme le disent de nombreux experts, si la vie extraterrestre est révélée officiellement, cela pourrait bien mettre à mal nos sociétés et les religions sur lesquelles elles sont bâties. On se souvient que dans les années 70, le mouvement New Age s’est tourné tout naturellement vers ces êtres venus d’ailleurs pour attirer des milliers de membres avec les conséquences sectaires que l’on connaît et notamment aux USA. D’autre part, si certains seraient heureux d’apprendre que nous ne sommes pas seuls dans l’univers, d’autres seraient surement affolés, apeurés et à juste titre. Si tous les ovnis observés appartiennent à entités venues de l’espace, cela démontre leur supériorité technologique qui représente inévitablement un danger pour nous. A ce sujet Michio Kaku s’est exprimé lors d’une ITW accordé à The Guardian dans laquelle il déclare son inquiétude :

« Bientôt, nous aurons le télescope James Webb en orbite et nous aurons des milliers de planètes à regarder. Pour moi, nos chances d’entrer en contact avec une civilisation extraterrestre sont grandes. Certains de mes collègues estiment que nous devrions les contacter. Je pense que c’est une très mauvaise idée. Nous savons tous ce qui est arrivé à Montezuma lorsqu’il a rencontré Herman Cortés au Mexique il y a des centaines d’années. Personnellement, je pense que les extraterrestres seraient amicaux, mais nous ne pouvons pas miser là-dessus. Voilà, pourquoi si nous prenons contact avec eux, faudra le faire intelligemment et soigneusement ».

Une mise en garde de la part du scientifique qui en dit long sur notre vulnérabilité face à une intelligence supérieure. Il est évident que si ces entités peuvent se déplacer jusqu’à nous, elles possèdent des technologies qui nous renvoient à l’âge de pierre. Et comme nous avons pu le voir dans le film « Premier contact » sorti en 2016, il y a bien une puissance terrienne qui n’attendrait pas qu’on lui tire dessus pour ouvrir le feu, ce qui serait surement la signature de notre arrêt de mort. Voilà bien des interrogations auxquelles nous aurons peut-être des réponses en juin prochain. A quoi doit s’attendre de ce rapport ? est la question qui sera soulevée mercredi 7 avril dès 19H dans les « Affranchis de l’info » sur BTLV en direct sur Facebook, YouTube et Twitch.

Bob Bellanca (rédaction btlv)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Les Extraterrestres pourraient bien nous observer

24 juin 2021 : Vous aurez remarqué que lorsque l’on parle de la vie ailleurs dans l’univers, on parle d’une vie extraterrestre, sans jamais évoqué la possibilité que ces mêmes E.T puissent la rechercher également. Pourtant, si la vie existe ailleurs, on peut imaginer que les chercheurs qui y vivent puissent rechercher eux aussi une vie qui leur serait exogène. Dans ce cadre-là, une étude révèle qu’il existe plus de 1700 systèmes stellaires dans lesquels les extraterrestres, s’ils existaient, auraient pu repérer la Terre. Une recherche poussée montre qu’il existe actuellement 1004 systèmes stellaires en mesure d’observer notre planète croiser devant le soleil, et c’est dans ce cadre que les astronomes identifient actuellement les exoplanètes de notre point de vue ici sur Terre. Souhaitant alors encore plus loin l’astrophysicienne Lisa Kaltenegger s’est demandé comment la position, en constante évolution, des étoiles dans l’espace pourrait avoir un impact sur ce nombre.

UNE BASE DE DONNÉES IMPORTANTE

Pour avancer dans cette réflexion, les chercheurs ont pu consulter une importante base de données créée par l’Agence spatiale européenne qui cartographie le mouvement d’un nombre impressionnant de 331 000 étoiles situées à environ 325 années-lumière du soleil.

En prenant à titre d’exemple et pour référence l’idée que les civilisations sont apparues sur Terre pour la première fois il y a environ 5 000 ans, les scientifiques en ont conclu qu’il y avait 1 715 systèmes stellaires qui auraient été en mesure de détecter notre planète à un moment donné pendant cette période. D’autre part, prenant en compte que 313 de ces systèmes se sont depuis déplacés dans une région de l’univers où ils ne peuvent désormais plus nous voir, 319 autres pourront découvrir la Terre dans les 5 000 prochaines années.

UNE VIE INTELLIGENTE PEUT CAPTER NOS ÉMISSIONS RADIO 

Dans ce cadre et en réduisant les possibilités qu’une espèce réelle de vie intelligente nous trouve ici sur Terre, les scientifiques ont déterminé qu’il existe 75 systèmes stellaires qui se trouvent à moins de 100 années-lumière de notre planète et qui, par conséquent, auraient pu capter des émissions de radio émanant de notre planète depuis que les humains ont développé cette technologie il y a 100 ans. Ces mêmes scientifiques pensent que 29 de ces régions possèdent des planètes rocheuses sur lesquelles le développement de la vie aurait été possible. Dans les endroits où des exoplanètes ont déjà été confirmées, les chercheurs ont trouvé sept de ces systèmes stellaires au sein des 2 034 répertoriés. Trois d’entre eux sont actuellement en mesure de voir notre planète.

Dans un communiqué de presse (en anglais) détaillant les résultats de cette étude, l’astrophysicienne Lisa Kaltenegger déclare :  « Notre analyse montre que même les étoiles les plus proches passent généralement plus de 1 000 ans dans une région d’où elles peuvent voir la Terre….si nous supposons que l’inverse est vrai, cela fournit une chronologie saine pour que les civilisations nominales identifient la Terre comme une planète intéressante ». Prenant en compte la jeunesse de notre conquête spatiale la chercheuse rajoute « on peut imaginer que les mondes au-delà de la Terre qui nous ont déjà détectés font les mêmes plans pour notre planète et notre système solaire ». Décidément, il n’a jamais été autant question de la vie extraterrestre. Les plus croyants en la réalité de la vie ailleurs sont persuadés que l’on nous y prépare.  

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

2021-06-16T16:22:16+02:006 avril 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser