fbpx

(OVNI) L’argentine un nouvel eldorado pour les E.T ?

8 avril 2021 : On sait qu’en matière d’observations d’ovnis, aucun pays n’est épargné. On le rappelle assez souvent sur btlv avec les émissions de François et Paola Garijo. Toutefois, certains pays comme le Brésil sont très souvent survolés par des objets volants non identifiés. C’est ce que l’on a pu découvrir avec jean Librero qui est venu récemment sur btlv afin de présenter le livre « Contacts ovnis au Brésil ».

L’actualité nous amène cette fois en Argentine dans la région de Malargüe qui est le théâtre de multiples observations d’OVNI. Rapportées par les médias argentins sans aucun jugement de valeur, l’un d’entre elles revient sur l’observation de Lucio Aguirre qui a pris en photo ce qui semble être à une « soucoupe volante ».

Photo prise par ©Lucio Aguirre

Postée sur Facebook par Lucio Aguirre, le journal Grupo La Provincia-Noticias de Buenos Aires remarque que c’est la troisième fois dans l’année qu’un cas similaire se produit dans le même département de Mendoza. D’après le journal, les habitants de la région disent que c’est un « haut lieu observations d’ovnis ».

Mi-janvier, un certain Daniel Castillo qui se rendait à Neuquén, a lui aussi pris des photos d’un point de vue sur Cuesta El Chihuido, dans le département du sud. En examinant les images, il a remarqué un OVNI sur le cliché.

En avril 2020, deux femmes qui conduisant vers Malargüe ont appelé la police pour signaler un OVNI qui les a effrayé. Pour ne pas être prises pour des folles les deux femmes ont enregistré l’objet observé.

Interrogées, les deux femmes ont déclaré « L’objet était composé de lumières très puissantes qui, parfois, étaient éteintes. En plus de nous suivre tout au long du parcours, il changeait de couleur, faisait des mouvements brusques et nous a accompagné sur le côté de la voiture ».

Là encore il faut faire preuve de discernement car sur la vidéo on ne voit qu’une seule lumière dans le ciel. Et elle peut être beaucoup de choses. Sans aucune certitude sur ce que les témoins ont vu, on est en droit de se demander si l’argentine ne serait pas le nouveau terrain de jeu des ovnis.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-04-10T16:50:10+02:008 avril 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser