fbpx

(MYSTÈRE) Le FBI enquête sur un OVNI cylindrique aperçu par des pilotes

27 février 2021 – « Ça ressemblait à un long objet cylindrique ». Voici un extrait de l’enregistrement d’une conversation du 21 février dernier entre le pilote d’un Airbus A320 d’American Airlines et le centre de contrôle aérien d’Albuquerque (Nouveau-Mexique).

Illustration d’un Airbus A320 accompagné d’un objet volant cylindrique

Enregistré par Steve Douglas (un « intercepteur radio ») connu pour avoir déjà rendu publics des incidents identiques (via le blog Deep Black Horizon), l’équipage du vol AA2292 reliant Cincinnati à Phoenix (Etats-Unis) aurait donc signalé la présence d’un OVNI cylindrique dans le ciel. C’est à 1 heure 20 du matin CST que le pilote de l’A320 a pris contact avec le centre de contrôle : « Avez-vous repéré une cible ? Nous avons vu quelque chose juste au-dessus de nous – je déteste dire cela mais ça ressemblait à un long objet cylindrique presque comme un missile de croisière. Il se déplaçait très vite, juste au-dessus de nous. » Le 24 février, la FAA (Federal Aviation Authority) a confirmé le récit du pilote.

L’Airbus d’American Airlines volait à environ 460 miles par heure, et à 36 000 pieds au-dessus de l’angle nord-est du Nouveau-Mexique au moment de l’observation. D’après Steve Douglas, aucune présence aérienne militaire significative n’a été notée dans cette zone aérienne à ce moment-là, les autorités aériennes ont précisé que les contrôleurs aériens n’avaient détecté aucun objet sur leurs radars au moment de l’observation et l’armée dit ne pas avoir tiré de missile. Le site Fox News relate les propos de Scott Stearns, le chef des affaires publiques de White Sands Missile Range : il n’y avait pas de test dimanche et que la distance entre le champ de tir et le nord-est du Nouveau-Mexique est d’environ 400 miles. Il a également livré :  » Nous n’avons aucune idée de ce que cela aurait pu être ou si quelque chose de similaire a déjà été vu dans cette zone « . Est-il alors envisageable que les pilotes de l’Airbus aient pris un Learjet (LJ60) pour un OVNI cylindrique, puisque ce dernier serait passé devant l’appareil, à un peu plus de 900km/h, 9 minutes avant l’appel de l’équipage au centre de contrôle aérien ? Des pilotes Américains expérimentés auraient-ils pu ne pas reconnaître un Learjet, regardent-ils trop la série OVNI(s) de Canal + ?

Un Learjet 60

Si il arrive que des pilotes observent des événements aéronautiques parfois particuliers voire singuliers, il est tout de même rare qu’une compagnie aérienne de ce gabarit signale ce type d’événement : « À la suite d’un débrief avec notre équipage et de ces informations complémentaires, nous pouvons confirmer que cette transmission radio provenait bien du vol 2292 d’American Airlines du 21 février. Pour toute question supplémentaire à ce sujet, nous vous encourageons à contacter le FBI.» Le Daily Mail, qui rapportait cette information mardi, a contacté la FAA afin d’authentifier l’enregistrement audio de Steve Douglas. Est-ce ce qui a motivé la compagnie aérienne à communiquer sur l’incident ou le fait que The War Zone était en possession de l’enregistrement ? Désormais, le FBI est sur le coup mais rassurez-vous, aucune abduction d’A320 n’a été signalée et l’avion a bien atterri à Phoenix (Arizona) comme prévu.

Voir également les articles « L’équipage d’un Airbus A320 observe et filme un OVNI en vol au dessus du Pakistan » ,  « Le mystérieux phénomène des OVNIs Donuts » , « Un OVNI en Meurthe-et-Moselle » et les émissions « GEIPAN, le bureau des OVNIs » avec Dominique Filhol & Jean-Jacques Velasco (Ex Dir du GEIPAN) et « OVNI(s) en Italie : L’affaire Zanfretta » avec Paola Garijo (réservé aux abonnés).

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-03-02T17:00:40+01:0027 février 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser